Tenez compte des conditions météorologiques.

Le résultat de vos travaux de laquage extérieurs dépend largement de la météo. Dans la mesure du possible, planifiez votre travail lorsque le temps est optimal. Quelques directives:

  • Les travaux de laquage extérieurs - et par extension les travaux de peinture extérieurs - ne doivent idéalement pas commencer avant le 15 avril. Les mois de mai/juin et septembre sont souvent idéaux. En juillet et août, les températures sont parfois trop élevées pour peindre en extérieur.
    Attention : En automne, il est probable qu’une condensation se forme de nuit sur la surface à peindre, et le risque de condensation dans la couche de peinture encore humide est très élevé. Les premiers problèmes apparaissent début octobre.
  • Les laques extérieures ne peuvent en effet être appliquées que lorsque la température ambiante est suffisamment élevée (min. 10 °C) et lorsque l’humidité relative n’est pas trop importante (max. 80 %). La température du support doit toujours afficher 3 degrés de plus que le point de rosée.
  • Une température trop élevée est aussi à éviter, car le film de peinture sèche alors trop rapidement ou l’air se dilate dans les pores et des cloques se forment dans le film de peinture. Lors d’une journée ensoleillée, il est préférable de peindre APRÈS le soleil. La température après le soleil va diminuer, tout comme le risque de formation de bulles.

Tenez compte du support.

Le support est un facteur déterminant dans votre choix de système de peinture. Choisir le bon primaire et la bonne finition est essentiel, notamment pour assurer la durabilité de votre travail. Mais même si vous choisissez le système de peinture parfait, la préparation de la surface reste cruciale pour un résultat final réussi.

Si le bois est par exemple très grisé, il faudra d’abord le poncer pour exposer un support sain. Cela semble simple, mais c’est indispensable. En effet, la cohésion entre les fibres de bois grisées et les fibres de bois saines sous-jacentes n’est plus satisfaisante. Si une tension survient dans l’une des couches de laque suivantes, il y a un vrai risque pour que les fibres de bois usées se détachent et que la peinture s’écaille.

Pour éviter la formation de cloques sur du bois très poreux, il est préférable de remplir les pores. En enduisant simplement le bois brut avec une éponge imbibée de « Polyfilla Pro F210 » ou de « Polyfilla Pro F220 » dilué à 10-15 % avec de l’eau, vous remplirez les pores. Après séchage et léger ponçage, vous verrez effectivement que les pores sont remplis. Ensuite, appliquez une première couche de primaire alkyde dilué. Cette couche de peinture consolidera le produit de rebouchage Polyfilla Pro.

Vous avez des doutes à propos de l’essence de bois ou du système de peinture préalable ? N’hésitez pas à demander conseil à votre conseiller technique, qui vous orientera dans la préparation nécessaire et le choix du meilleur système de peinture pour votre projet, en fonction de la couleur, de l’environnement et du support.

Revisionnez ici le webinaire de Trimetal sur la garantie sur les travaux de laquage.

Épaisseur de couche, épaisseur de couche, épaisseur de couche

L’avons-nous assez répété ?  Épaisseur de couche ! Outre une bonne préparation, l’épaisseur de couche est cruciale pour un laquage durable.

Si le support est sain, vous créerez une protection avec la peinture. Dans le cas des travaux de peinture extérieurs, l’épaisseur de couche sèche est très importante. Un système de peinture perd en moyenne 10 à 15 µ d’épaisseur par an. Donc plus l’épaisseur de couche est élevée, plus la protection sera efficace et durable.

Si les travaux ont été exécutés, mais que vous n’êtes pas certain(e) que la protection est suffisante, Trimetal peut toujours se rendre sur place pour procéder à une mesure de l’épaisseur de couche. La technologie actuelle permet de le faire sans test destructif. Vous serez ainsi rassuré(e) et n’aurez pas de problèmes à l’avenir.

Autre astuce : en général, une laque brillante, comme « Permaline Brillant », est plus durable pour l’extérieur. Une laque haute brillance est plus riche en liant que les laques au degré de brillance inférieur.  L’on peut donc en déduire que plus le degré de brillance est élevé, plus la durabilité l’est également.  Une laque mate est toujours à proscrire pour l’extérieur.

Pour une épaisseur de couche suffisante, la menuiserie extérieure doit être recouverte à l’aide d'une brosse. Elle permet d’appliquer davantage de peinture et d’atteindre une épaisseur de couche humide plus importante. La laque appliquée à la brosse va mieux s’étaler, s’étendre. Un rouleau ne permet pas d’appliquer autant de peinture. Si vous appliquez tout de même une couche épaisse au rouleau, les traces du rouleau apparaîtront sous l’influence de la gravité.

Influence du choix de la couleur

Lors du choix de la couleur, tenez compte de la charge solaire de la surface. La différence de température de surface entre un support blanc et un support noir peut atteindre jusqu’à 40°C.

Les laques de couleur foncée sont moins durables que les mêmes produits de couleur claire. Les couleurs foncées absorbent plus d’énergie/de chaleur, et les couleurs claires réfléchissent davantage les rayons du soleil. Le liant est endommagé par les rayons UV, et le film de peinture s’affaiblit littéralement de l'intérieur en raison de la hausse de température.

Revisionnez ici la vidéo sur le choix de la couleur lors de travaux de laquage.

AkzoNobel respects the privacy of your data

We process personal data in compliance with GDPR. Please see our Privacy Statement for more information. AkzoNobel uses cookies to offer the basic functionality of the website, to tailer the content on social media and to generate user statistics using Google Analytics on anonymous basis to make our website more user friendly. Click on "I agree" to accept the cookies specified in the Cookie policy and go directly to the website or click on "Set cookie preferences" to indicate your preferences for cookies.
Chargement en cours